Archives mensuelles : octobre 2019

Je termine le cadeau de mon livre

Ainsi que je te l’ai dit (enfin écrit) il y a peu, j’ai terminé la version papier de mon ouvrage « Le « réchauffement climatique anthropique », la plus grosse arnaque du siècle et même du millénaire

Inconvénient : pour une bête raison de prix de revient, les illustrations sont en noir et blanc.

Or, dans mon texte, je fais allusion à des lignes bleu et rouge.

J’ai donc décidé de faire un cadeau utile à mes lecteurs, un fichier reprenant toutes les illustrations mais en couleurs.

Guy

Et si les journaleux revenaient à une vraie relativisation des infos ?

Ce matin, je regardais les informations télévisées (France 2) lorsque je me suis rendu compte soudainement d’une chose : les journaleux mettaient sur le même plan une manifestation inutile, soi-disant pour le climat comme si ce dernier avait un besoin impératif d’eux comme de la gamine suédoise et une manifestation de paysans.

Né et vivant en ville, je ne suis pas paysan mais je suppose que parmi mes ancêtres il y en a eu, comme chez tous les Français puisque la France a été (et est peut-être encore) le pays d’Europe à l’agriculture la plus riche et la plus diversifiée.

Ces journaleux sont probablement comme moi mais ils ont oublié, puisque l’information concernant la colère des paysans vient comme un épiphénomène quasi inutile alors que s’il n’y avait plus de paysans eux-mêmes ne mangeraient plus rien ou alors seulement des produits chimiques.

Pauvre France, comme le disait un vieille bonne sœur que j’ai connue juste avant de subir une appendicectomie à quatorze ans ! Mais à l’époque on respectait les paysans qui n’étaient pas obligés de se suicider comme ils le font aujourd’hui.

Guy

Bientôt, du nouveau

La première édition de « Le « réchauffement climatique anthropique », la plus grosse arnaque du siècle et même du millénaire » est en cours de fabrication.

Les illustrations sont en noir et blanc (pour une raison de coût d’impression).

Je cherche un moyen (et je le trouverai) de vous les montrer en couleurs.

À bientôt;

Guy

Voilà une remarque honnête à l’égard du « réchauffement climatique ».

L’iceberg « D28 » s’est détaché de l’est du continent entre le 24 et le 25 septembre. Malgré sa taille impressionnante, il s’agit d’un conséquence normale du cycle des calottes.01 oct. 10:59 – La rédaction de LCI

« C’est délicat à expliquer car on ne veut pas que les gens croient que le changement climatique n’existe pas. Mais cet événement n’est pas un signe de changement climatique », explique la glaciologue américaine Helen Amanda Fricker. Cet « événement » en question, c’est le détachement d’un iceberg exceptionnellement grand à l’est de l’Antarctique. Avec 1.582 km², soit 15 fois la superficie de Paris, et 210 mètres d’épaisseur, cet iceberg baptisé « D28 » contient selon la scientifique 315 milliards de tonnes de glaces.

« D28 » s’est détaché de la barrière de glace d’Amery, sur l’est de l’Antarctique, entre le 24 et le 25 septembre, selon les observations de deux satellites, l’un européen et l’autre de la Nasa. Le phénomène est normal et fait partie du cycle naturel des barrières de glace, qui sont le prolongement de la calotte glaciaire sur l’eau.

Guy