À propos de moi

Qui suis-je ? Allons-y pour un mini CV !

Disons que, depuis le temps que je fréquente Internet, un certain nombre de personnes me connaissent,  sinon physiquement, du moins de nom.

Je suis né le 9 janvier 1943 dans une petite ville de 8 000 habitants au bord de la Loire. C’est d’ailleurs l’une de mes particularités, je suis davantage un homme de la Loire, un Ligérien qu’un homme urbain,  bien que je sois très poli, sauf exceptions que je qualifierai sans rougir de « haddockesques » si tu as lu Tintin.

Mon premier essai personnel sur Internet existe encore, il s’agit du site : http://www.succes-bourse.com devenu, suite à une erreur de moi, http://www.succes-bourse.fr. Après m’être frotté à la chose, j’entends à la Bourse, j’ai créé ce site en  mai 1998 pour éviter à ceux qui souhaitaient obtenir un complément de retraite, voire une retraite simple, de commettre les erreurs que j’avais faites moi-même. Dans la foulée, si j’ose écrire, j’ai été amené à rédiger deux ouvrages sur la bourse, puis à créer des sessions de formation aux warrants, enfin à participer à des émissions très spécialisées sur la chaîne de télévision Bloomberg-France et à quelques autres réjouissances de ce type, comme des conférences au Palais des Congrès.

J’ai récidivé avec d’autres sites qui ont connu une existence plus ou moins éphémère. Actuellement, il me reste un site auquel je tiens beaucoup, http://www.les-dossiers-secrets.com. Sur ce site, j’expose les raisons qui m’ont conduit à élaborer une technique très particulière de pédagogie à destination des enfants, des collégiens, des lycéens et des étudiants de toutes sortes, y compris des adultes en voie de reconversion, généralement par obligation.

Le dernier site que j’ai réalisé est celui sur lequel tu te trouves actuellement.

J’ai à mon actif beaucoup de réalisations autre que des sites, par exemple de nombreux ouvrages et articles très divers, essentiellement dans le domaine pratique (j’en suis à 220 ouvrages, probablement même 230, j’ai cessé de les compter à 214).

Et je refais ce site  avec un objectif précis : t’expliquer comment j’en suis arrivé à souhaiter écrire un roman, bien que j’en aie déjà deux à mon actif.

Le premier : « Le nègre floué » relate, tu t’en doutes, une mésaventure qui m’est arrivée dans les années 1980. Il est épuisé.

Le second, intitulé : « Sacré Christophe ! Et dire que ce n’est même pas lui qui a découvert l’Amérique ! » a été écrit en 1992, à la suite de nombreuses conversations avec des amis qui en avaient plus qu’assez de lire des ouvrages célébrant les cinq cents ans de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Il est aussi exact que tous les autres, mais j’ajoute quelques arguments qui valent le déplacement. C’est avec cet ouvrage que je suis entré sur le site d’Amazon pour la distribution de livres électroniques.
Par ailleurs, tu peux le trouver in extenso sur ce blog, c’est un cadeau de moi.

Et ce n’est pas fini, parce que je n’ai pas l’intention de mourir tout de suite,  bien au contraire.
La preuve : j’ai écrit un premier « vrai » roman, « Le Maître de l’eau », que tu peux trouver ici et je rédige le tome 2 en ce moment même.

Il me reste à te souhaiter une bonne lecture des différents articles de ce site.

Quelques précisions.

J’ai – je veux dire par l’intermédiaire de mes sites – une existence totale sur Internet depuis mai 1998. Ça ne me rajeunit pas, certes mais je suis comme tout le monde : soixante secondes par minute, soixante minutes par heure, vingt-quatre heures par jour, trois cent soixante-cinq  jours par an sauf les années bissextiles, etc.

J’aime bien Internet. J’y ai fait des rencontres étonnantes et dans l’ensemble fort sympathiques, même si quelques-unes furent désagréables. Mais l’esprit humain est ainsi fait que – tu l’as peut-être remarqué comme moi – à terme on se souvient seulement des bonnes choses que nous avons connues et plus rarement, très rarement même, des mauvaises. Tant mieux !

J’ai rencontré sur ce media ou média, puisqu’il est à la mode aujourd’hui d’utiliser ce mot, des gens très sympas et très disponibles, quel que soit leur âge. Des « vieux » comme moi, des encore plus âgés et surtout des jeunes, beaucoup de jeunes.

Avec l’aide de toutes ces personnes rencontrées, j’ai réussi à créer un site, puis un autre, puis… (je suis incapable aujourd’hui de dire combien j’en ai eus), à apprendre des langages spéciaux qui sont fort éloignés de ma langue maternelle comme le html puis le php et bien d’autres choses encore.

Alors ce petit blog, destiné à tenir le monde au courant ce que je fais, c’est aussi ma manière à moi de dire à toutes ces personnes que j’ai rencontrées au cours de mes pérégrinations « internetesques » (ça y est, ça me reprend, il faut à toute force que j’invente des mots), « Merci ! ».

Merci de ne pas m’avoir envoyé promener (encore que d’habitude j’utilise une expression plus triviale pour désigner le fait) alors que pour la énième fois je venais vous demander quelque chose, merci de m’avoir aidé lorsque j’étais bloqué sur une voie de garage, merci de m’avoir soutenu dans un certain nombre de mes projets.

En un mot comme en mille, MERCI  !

Guy