À propos de mon premier « vrai » roman (suite 08)

This entry is part 9 of 18 in the series maitre-de-l-eau

À propos de mon premier « vrai » roman (suite 08)

Chose promise, chose due, t’ai-ie dit.

Pour l’instant, tu as fait connaissance avec Francis Colpo, « le savant fou » puis avec son
« ennemi », Luc Lavignac, le journaliste.

Il te reste à faire la connaissance du « sponsor » du savant fou,  puis de Lucas, filleul de Luc Lavignac et de sa mère Françoise. Il y a évidemment bien d’autre personnages dans ce roman, mais ce sont eux les principaux.

Le « sponsor » se nomme André Boulaur. Il est le P.D.G. de de la « Société Internationale des Eaux », la S.I.E, qui distribue de l’eau en France mais aussi dans le monde entier par l’intermédiaire de ses innombrables filiales.

Il a gravi un à un tous les échelons de la société, qui est la première dans le monde, de très loin. Il en est maintenant le grand patron. Bien entendu, son ascension s’est faite aux dépens d’un certain nombre de personnes, mais tout le monde reconnaît son savoir-faire et sa ténacité, ainsi que sa connaissance approfondie de tout ce qui touche à l’eau. Il suit de très près toutes les recherches engagées dans le domaine de l’eau dans le monde entier. C’est ainsi qu’il a vent des investigations de Colpo.

Il comprend rapidement le bénéfice qu’il peut tirer des découvertes du « savant fou », ainsi qu’il l’a baptisé. Il décide de tout faire pour lui faciliter l’aboutissement de ses recherches qui, pense-t-il, vont lui faciliter la vie.

C’est ainsi qu’il lui loue gratuitement une petit propriété en Sologne, dans un coin très tranquille, entre La Ferté Saint Aubin et Jouy le Potier. Il lui a fait aménager un laboratoire secret afin qu’il puisse continuer ses expériences.

La propriété se compose de trois bâtiments qui dessinent une sorte de U : le bâtiment central , plus grand, abrite le laboratoire, les bureaux et tout ce qui est nécessaire aux recherches de Colpo, les autres bâtiments, annexes, sont en fait des dortoirs, un réservé aux filles, un autre aux garçons.

Ils abritent les volontaires qui souhaitent vivre l’expérience promise par Colpo.

Quelle est donc cette expérience, à laquelle, visiblement, Lucas va participer ?

Pourquoi Boulaur sponsorise-t-il ainsi Colpo ? Quel bénéfice espère–il en tirer ?

Que va devenir Lucas ainsi que tous les autres « volontaires » dans ce coin perdu de Sologne ?

Tu liras davantage de détails à ces différents propos, et en particulier la présentation de Lucas Essey ainsi que de sa mère  vendredi prochain, le 31 juillet 2015.

L’article sera intitulé : « À propos de mon premier « vrai roman » (suite 09) ». À tomber à la renverse, tu ne crois pas ?

Guy

Series Navigation<< À propos de mon premier « vrai » roman (suite 07)À propos de mon premier « vrai roman » (suite 09) >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *