À propos de mon premier « vrai roman » (suite 12)

This entry is part 13 of 18 in the series maitre-de-l-eau

Figure-toi, amie lectrice, ami lecteur, que je me trouve confronté à un vrai problème, quasi philosophique, tu vas voir.

En fait, il est surtout personnel et éthique.

La question est la suivante : je ne peux plus dire grand chose de plus que ce que j’ai déjà écrit à propos de mon roman, sauf à le dévoiler quasiment in extenso : intrigues, rebondissements, etc.

Autrement dit, il faudrait que je le rédige en entier ici.

Impossible, quand même !

Que faire, alors ?

Plus rien ?

Seulement le chapitre premier (deux pages, pour te donner une idée) ?

Quoi d’autre ?

Je reconnais que je m’attendais pas à me trouver en face d’un tel dilemme lorsque j’ai commencé cette partie et je t’avoue que j’ai bien envie de la clore, parce que continuer à la compléter revient à dévoiler l’intégralité de mon roman.

Comme je l’écris surtout pour qu’il soit lu, pour toi, donc, en partie, je te pose la question : que faire ?

Merci de ta réponse.

Guy

Series Navigation<< À propos de mon premier « vrai roman » (suite 11)À propos de mon premier « vrai roman » (suite 13) >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *