À propos de mon premier « vrai » roman.

This entry is part 1 of 18 in the series maitre-de-l-eau

A propos de mon premier « vrai » roman.

Il s’intitule « Le Maître de l’eau ».

Je vais revenir ici chaque semaine, en principe le vendredi, je me le suis promis, pour t’en parler.

Il y a fort longtemps qu’il est en germe dans mon esprit, depuis 1988 en fait.

Cette année-là, pour la première fois j’ai entendu parler de ce que Jacques Benveniste, alors directeur de plusieurs unités de recherche de l’I.N.S.E.R.M. (Institut National d’Études et de Recherches Médicales) avait nommé « la Mémoire de l’eau ».

Un article avait été publié à l’époque dans la revue « La Recherche » qu’un ami et moi-même lisions avec passion.

Je suis incapable de te relater (le temps qui passe…) avec exactitude la teneur de nos conversations qui nous entraînaient fort loin dans la nuit (disons 3-4 h du matin alors que nos femmes respectives dormaient dans leur fauteuil) mais je me souviens bien de ce thème.

Le temps passe, évidemment, pour moi comme pour tout le monde.

Dans un coin de ma mémoire, j’ai noté ceci.

Et longtemps après, un second épisode me remet tout ça en mémoire.

C’est une vidéo, passée sur France 5, en juillet 2014, intitulée « On a retrouvé la Mémoire de l’eau » avec la participation de M. Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, codécouvreur du virus du sida.

Si tu es intéressé(e), elle se trouve ici :
https://www.youtube.com/watch?v=_2xInJFD23k

La suite au prochain numéro…

Guy, Auteur

 

Series NavigationÀ propos de mon premier « vrai roman » (suite 01). >>

6 réflexions au sujet de « À propos de mon premier « vrai » roman. »

  1. Bonjour Guy,

    Bravo pour le lancement de ce blog.
    Je découvre avec beaucoup d’intérêt le titre et le sujet de ce roman très prometteur, j’ai hâte d’en apprendre plus.

    A bientôt !

    1. Merci, Sandro,
      Je compte indiquer toutes mes pérégrinations à propos de ce roman semaine après semaine et dire à tous un jour, proche je l’espère : « Ça y est, il est terminé ! »… et peu de temps après : « Il est édité ! »

  2. Bonjour Guy,
    J’ai hâte de découvrir ton roman pour plusieurs raisons :
    – ton humour ravageur dont je ne me lasse pas et qui nous emmène toujours là où on s’y attend le moins
    – l’histoire que je devine
    – le sujet de la mémoire de l’eau qui me passionne depuis les années 80 moi aussi, ayant eu la chance de travailler brièvement et d’échanger avec Jacques Benveniste.
    Je n’ai jamais compris pourquoi ses découvertes avaient été reprises ensuite sans mention de leur origine. Pas qu’en littérature qu’il y a du plagiat !
    Danny

  3. Le titre de ton roman me met l’eau à la bouche, Guy !
    Bravo pour ton défi de revenir ici chaque semaine nous parler de ton roman.
    Je n’ai découvert la mémoire de l’eau que très récemment, c’était grâce, si je puis dire, à la catastrophe nippone de Fukushima. Des expériences avaient été faites sur l’eau irradiée, l’eau saine, etc. J’étais sciée ! C’est fascinant.
    Toutes ces choses qu’enfant et même jeune adulte je ne pensais pas vraiment vivantes, comme l’eau ou même l’énergie (agissant sur la matière), ou les plantes que l’on peut vraiment influencer dans leur croissance, leur parler, c’est un nouveau et merveilleux monde pour moi.

    Ton titre me fait penser au film dessin animé « Le dernier Maître de l’Air », ou titre approchant, un dessin animé que j’ai adoré (qui n’a certes sûrement rien à voir avec ta créativité), tu connais ? Là en cherchant sur le net, je ne trouve que le film et la série animée, alors que j’avais vu le dessin animé au cinéma, étrange. Bref.

    J’accroche vraiment avec les termes de ton titre à connotation de puissance, de mystère, de combat, de connaissance, un peu comme un maître Shaolin 🙂

  4. Merci, Guy, pour le lien de la vidéo, que je viens de regarder, c’est passionnant !
    Tes conversations avec Jacques Benveniste, ça a du être des moments forts !

    Pouvoir suivre la progression de l’écriture de ton roman, avec ce rendez-vous hebdomadaire, c’est très excitant !
    Ton titre est puissant, le sujet m’intéresse beaucoup, et vu ton style d’écriture, je suis déjà une fan !!!

    Bonne écriture à toi, et vivement que tu sois édité 😉

    1. Juste une petite rectification : je n’ai pas eu la chance de connaitre Jacques Benveniste, mais j’ai effectivement été en relation avec des personnes du même acabit.
      Ce n’est pas moi qui l’ai interviewé, même si j’aurais bien aimé. Mon esprit rigoureux m’interdit de me doter d’autres qualités que les miennes. ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *