Archives pour la catégorie Au jour le jour

Encore une à propos du soi-disant réchauffement climatique.

Encore une à propos du soi-disant réchauffement climatique.

Je t’en ai déjà parlé ici :
http://guypoursin.com/journaleux-recha…-loin-detre-fini/
et avant ici :
http://guypoursin.com/a-propos-du-rech…ement-climatique/

Mais je fais comme les journaleux qui ne savent pas ce que sont les oscillations climatiques (nom exact du phénomène, tu vois que ça n’a rien à voir avec un quelconque réchauffement), j’en remets une couche pour que tu sois persuadé !

L’escroquerie du réchauffement climatique : la preuve par les journalistes scientifiques !

Oui, le réchauffement climatique anthropique est une pure escroquerie, par

Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables

 

Je ne suis qu’un scientifique chercheur de vérité. Mathématicien, orienté vers la physique, je cherche la vérité bien évidemment dans les domaines qui me sont accessibles et qui, en même temps, concernent le monde dans lequel je vis. Je vis dans un monde qui a peur !

Le monde a peur du « réchauffement climatique conséquence du CO2 produit par l’être humain ». Moi aussi, j’ai eu peur… J’ai cru au film d’Al Gore, je n’ai pas – pas plus que Stephen Hawking – mis en doute les prédictions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Ces prédictions nous annonçaient des catastrophes d’abord pour l’immédiat. Elles sont régulièrement remises à plus tard par le GIEC. Le GIEC sort chaque jour ses considérations, ses observations, ses calculs, ses prévisions changeantes… Il les sort à la presse qu’il finance, aux médias qui entretiennent la peur.

Je n’ai plus peur. Je me suis renseigné, ai lu Maxwell et beaucoup d’autres, ai écrit des textes présentant la réalité scientifique, vérifiable, au public. Le public – et c’est normal – ne comprend pas la physique, le public se laisse convaincre par l’autorité (1), par la répétition (2), par cette peur si naturelle aux êtres vivants, cette peur si profitable aux fabricants et aux installateurs d’éoliennes.

Non, je ne tenterai pas ici de simplifier les réalités scientifiques présentées, entre autres, par Thomas Allmendinger et Robert Ian Holmes, je me contenterai d’une réalité qui a échappé au public, qui ne lui a pas été présentée parce qu’elle ridiculise le GIEC et le lobby éolien, et qu’elle montre tout ce beau monde sous son vrai jour.

Le GIEC, organisme de l’ONU, est né des prédictions de James Hansen (agent de la NASA) présentées au Congrès des États-Unis en 1988. Certaines de ces prédictions devaient se réaliser quasi immédiatement : le Midwest devait se dessécher, le nombre de jours chauds devait augmenter, les Grands Lacs allaient se vider, la glace de l’Arctique fondre… Cent pour cent d’erreurs pour les prédictions vérifiables de James Hansen, relève Tony Heller (3). James Hansen est toujours encensé comme « sauveur de l’humanité ». Il nous « sauve » d’une menace qui n’a jamais existé puisque le CO2 (gaz carbonique) ne joue pas de rôle dans le climat !

Malheureusement, je ne suis pas capable d’expliquer, en simplifiant suffisamment, ce non-rôle du CO2 dans le climat, mais j’observe qu’il y a de bons journalistes scientifiques qui y arrivent.

Ces personnes n’écrivent pas pour la presse officielle.

Oui, le réchauffement climatique anthropique est une pure escroquerie, escroquerie qui rapporte des milliards à certains et leur évite de devoir s’occuper des vraies pollutions. Ces vraies pollutions demanderaient leurs interventions (4), leur coûteraient de l’argent au lieu de leur en rapporter.

Et je suggère à tout politicien responsable de s’instruire au lieu de se laisser influencer par ceux qui n’ont que leur portefeuille en tête. Je le suggère à tout citoyen qui pense à l’avenir de ses enfants.

(1) Lisez Expérience sur l’obéissance et La désobéissance à l’autorité, de Stanley Milgram.
(2) Lisez Propaganda, d’Edward Bernays.
(3) Software Expert Exposes 30 Years of « Totally Messed Up » Climate Forecasts, embarrassing NASA Scientists, by Pierre L. Gosselin on 29 June, 2018.
(4) Des filtres dépolluants sur certaines cheminées, par exemple, coûteraient bien le centième du prix des éoliennes, ne seraient pas accompagnés de cadeaux de l’État – cadeaux de nous tous.

P.S. de Guy : j’ai parlé il y a peu avec un spécialiste des énergies renouvelables.
Je lui exposé mon point de vue à propos des éoliennes, il m’a dit que j’avais raison !
Savez-vous que, pour mettre en routes ces affreuses machines à démolir les paysages,
il faut d’abord les alimenter en électricité pour qu’elles démarrent ?
Demandez donc à M. Hulot, s’il accepte de dire la vérité… mais ce n’est pas gagné

 

Pour « L’Independence Day »

Bonjour !

Comme le temps passe vite !

Ça fait longtemps que je n’ai rien écrit ici !

Et je tombe sur une date remarquable à mes yeux  pour deux raisons :

1 – c’est la célébration de « l’Independence Day », la célèbre fête américaine
qui marque, en principe, la séparation des tous nouveaux États-Unis d’avec
leur ex-puissance coloniale britannique

2 – c’était l’anniversaire de mon défunt ami Michel, communiste notoire.
Le rapprochement de ces deux dates m’a toujours beaucoup plu car
Michel était plutôt anti-américain. L’histoire a de ces ironies !

Cela dit, je travaille au tome 2 de mon « Maître de l’eau ». Pas évident
car je n’ai pas choisi l’exemple le plus simple pour que les responsables
de la S.I.E. trouvent un nouveau champ d’expérimentation.
Quoi qu’il en soit, ils l’ont trouvé (merci, Guy !) et je pense que ce sera
au moins aussi probant qu’au Bélarus.

Et je continue…

Année 2017 terminée, vive 2018 !

Année 2017 terminée, vive 2018 !

On espère toujours que l’année qui s’annonce sera nettement meilleure que celle qui se termine.

Cette période, si elle me permet de te souhaiter mes vœux les plus sincères, est aussi celle qui me laisse dubitatif.

Pourquoi douté-je ?

Quand je lis toutes les imbécillités, les fausses nouvelles, les interprétations erronées qui surgissent de partout, j’avoue que j’ai un peu peur pour le devenir des humains et pas seulement pour celui de mes contemporains qui vivent en France. Le pire, c’est que toutes ces choses sont reprises sans aucune modification ni, surtout, sans aucune vérification, par ce qu’on a pris l’habitude de baptiser du terme de « média » ou encore « media », sans accent, au choix.

En grand habitué des mots, j’ai saisi mon dictionnaire électronique, « le Grand Robert de la langue française ». J’y ai trouvé cette définition pour ce petit mot : «  Ensemble des procédés de transmission massive de l’information. »

J’entends tout et son contraire, par exemple à propos de M. Trump, le Président des États-Unis (à noter que U.S.A. n’existe pas dans mon vocabulaire, j’ignore totalement l’anglais et je ne suis pas certain que les journaleux qui utilisent quotidiennement les initiales  U.S.A. connaissent cette langue mieux que moi).

Après beaucoup d’investigations complexes et contradictoires, j’ai trouvé ceci : taux de chômage aux E.U.  4,7 %, taux de chômage en France 9,7 %. Difficile de faire mentir les chiffres, même si certains sont spécialistes du fait ! Je pourrais te citer  des milliers d’exemples…

Pour en revenir à mon propos, je trouve que, pour un gars soi-disant débile mental, il se débrouille plutôt  bien ; alors je m’interroge à propos de nos dirigeants politiques « bien de chez nous » comme le disait feu Jean Nohain. Jugés sur la même échelle, où se situent-ils ?

Cela dit, je te souhaite une excellente année 2018, pleine de bonheur et d’amour.

Courage ! On y arrive : Orwell avait raison !

Courage ! On y arrive : Orwell (en fait Eric Arthur Blair) avait raison !

Non, ce n’est pas une dystopie : ce robot est utilisé pour faire fuir les sans-abri

Une organisation de défense des animaux à San Francisco fait preuve d’une attitude très douteuse. En effet, elle n’hésite pas à chasser les SDF avec… un robot autonome.

Un grand taux de pauvreté

San Francisco connaît un taux de pauvreté sans précédent. Avec 7499 S.D.F recensés dans les rues de la ville, « Frisco » est en proie à un nombre croissant de délits et d’incivilités qui pèsent sur les consciences. Pour autant, au lieu de penser à des mesures douces, une ONG, la « Society for the Prevention of Cruelty to Animals », emploie la manière forte pour faire déguerpir les sans-abri.

Déjà marqués par la vie (24 % des jeunes SDF de la ville souffrent de problèmes mentaux, 23 % d’entre eux ont subi des violences physiques…), les marginaux de la ville doivent désormais se confronter au K5, un robot de sécurité autonome produit par la société Knightscope. Selon le San Francisco Business Times, le robot est vu par la présidente de l’ONG comme un « moyen d’essayer de faire face au nombre croissant d’aiguilles, de cambriolages de voitures et de crimes qui semblaient émaner des campements de tentes des sans-abri à proximité ».

Une insurrection méritée ?

Équipé de lasers, de caméras, de capteurs thermiques et d’un GPS, ce robot est spécifiquement conçu pour servir aux côtés d’agents de sécurité. Quelle surprise donc, de le voir parader dans la rue, affublé de stickers de chatons et de chiots ! Une surprise qui n’a pas vraiment plu aux autorités.

La ville a en effet statué qu’une amende de 1 000 dollars par jour serait décernée à l’ONG si le robot continuait sa mission sur les trottoirs de la métropole. Non pas parce que le K5 maltraite des citoyens, mais tout simplement car l’organisation n’avait pas demandé de permis aux responsables de la régulation.

CERTAINES PERSONNES « ONT RECOUVERT LE ROBOT D’UNE BÂCHE, L’ONT RENVERSÉ ET ONT APPLIQUÉ DE LA SAUCE BARBECUE SUR TOUS SES CAPTEURS »

Les internautes, quant à eux, s’insurgent. Sur Twitter notamment, on critique les actions du robot, reflétant l’individualisme de notre société. Et dans le monde réel, l’indignation est remplacée par le vandalisme : certaines personnes ont « recouvert le robot d’une bâche, l’ont renversé et ont appliqué de la sauce barbecue sur tous ses capteurs ».

Une démarche douteuse 

Difficile de croire qu’un refuge pour les animaux soit capable de déployer un robot de sécurité pour garantir l’accès à ses locaux ! Et pourtant, Krista Maloney, responsable des relations presse, se défend. Selon elle, le personnel de l’ONG ne pouvait pas utiliser les trottoirs jouxtant le bâtiment en raison des nombreux campements de SDF. D’ailleurs, Mme Maloney se réjouit de la mise en marche de ce robot : après son démarrage il y a un mois, le nombre de campements aurait fortement diminué et le vol de voiture se serait raréfié.

Quant à la direction de Knightscope, société à l’origine du K5, elle semble embarrassée par le « bad-buzz » entourant son robot autonome : « Contrairement aux news sensationnalistes, Knightscope n’a pas été amené à débarrasser les environs de la SPCA des sans-abri. Knightscope a toutefois été déployé pour servir et protéger l’ONG. La SPCA a le droit de protéger ses biens, ses employés et ses visiteurs, et Knightscope se consacre à les aider à atteindre cet objectif ».

Si l’ONG a en effet le droit de protéger ses biens, l’usage d’un robot de sécurité pour le faire ne peut qu’être polémique. Avec ce genre de manoeuvres, notre société se rapproche encore un peu plus de la dystopie 1984 de George Orwell

Source : https://dailygeekshow.com/robot-chasse-sdf/

À propos de Johnny

Figure-toi que je suis marié avec une femme qui est une fan absolue de Johnny Hallyday.

Ce dernier est venu un jour faire un concert dans la petite ville de Bruay-en-Artois, non loin du lieu de résidence de ma pas encore femme à l’époque. C’était en 1963, il avait vingt ans et moi aussi, même si j’étais un peu plus âgé puisqu’il était né le 15 juin – comme ma femme , mais pas la même année – et moi le 9 janvier.

Il commençait à être connu d’un petit cercle d’initiés.

Tous les amis de ma femme étaient à ce concert et regrettaient de ne pas le voir, jusqu’au moment où mon pas encore beau-père est venu chercher sa fille et une amie à elle pour les entraîner au commissariat de la ville. Elle s’y sont rendues en rechignant, persuadées qu’elles n’allaient pas pouvoir admirer leur idole.

Surprise, elles ont vu Johnny Hallyday avec Sylve Vartan qui l’attendait dans sa voiture, une Buick je crois mais je ne vous certifie pas.

Elles ont embrassé leur idole à loisir et, du coup, ma future femme ne s’est pas lavé la joue pendant huit jours !

Quand ça les tient, ça les tient bien !

Devine ce que je vais regarder à la télé à partir de 10 h 30 ce matin ?

Guy

La France, de mieux en mieux et Hulot de plus en plus nul !

Bonjour,

J’en avais seulement entendu parler mais maintenant c’est sûr !

Lis ce qui suit, je te prie ou va voir ici :
https://dailygeekshow.com/alternative-glyphosate-censure/?utm_source=newsletter&utm_medium=e-mail&utm_campaign=Newsletter_Journaliere_2017-12-02

Voici le texte de cet article et la vidéo qui va avec :

Ce Français a mis au point une alternative écologique au glyphosate… L’État empêche son homologation

Suite au renouvellement pour 5 ans de la licence du glyphosate par la Commission Européenne, nous vous proposons de découvrir une des alternatives naturelles et sans danger qui pourrait remplacer l’herbicide cancérogène de la firme Monsanto. C’est une invention française qui plus est !

LE GLYPHOSATE, CE PRODUIT CONTROVERSÉ

Le glyphosate, c’est ce composant chimique qui est classé comme « probablement cancérogène » pour l’Homme par l’OMS et qui se trouve dans le célèbre Roundup de Monsanto. Malgré la gronde générale au sein de l’Union Européenne, la Commission Européenne a renouvelé pour cinq ans sa licence d’exploitation. Cette décision qui date du 27 novembre pourrait s’expliquer par le fait que l’Agence européenne de la sécurité alimentaire (EFSA) et l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) considèrent la substance comme « sans danger particulier ». On se demande bien quels rapport ont pu lire ces deux organismes…

Au sein même de l’entreprise qui l’a fabriqué, Monsanto, on estime qu’il existe un lien entre le glyphosate et différentes formes de cancer qui se sont développés chez de nombreuses personnes. C’est dire à quel point ce produit est d’une dangerosité incommensurable. Et pourtant, on en reprend pour 5 ans… grâce (ou à cause de) à l’Allemagne notamment.

 

UNE ALTERNATIVE EXISTE… ET ELLE EST FRANÇAISE !

Le Croq’Mousse, c’est son nom, est né après plusieurs années de recherches et un investissement colossal de l’ordre d’un million d’euros. Son concepteur, Jacques Le Verger, l’a mis au point avec des scientifiques du CNRS et l’a déjà expérimenté en Bretagne avec des résultats qui sont plus que satisfaisants. Un rapport dressé par un laboratoire indépendant estime qu’il serait tout aussi puissant que le glyphosate, les effets néfastes et dévastateurs en moins, puisqu’il est constitué d’algues marines.

Mais face à la puissante firme américaine et les lobbies qui sont derrière, ce pauvre agronome français essaye de faire homologuer son produit auprès de l’ANSES, en vain. Et on devine pourquoi. Avec son entreprise, Osmobio, il espère bien faire autoriser son invention aux États-Unis, où il compte implanter son produit prochainement.

Il est nécessaire, dès lors que des alternatives existent, de les exploiter. Tout le monde en sortira gagnant. Enfin presque tous, puisque les seuls perdants dans cette affaire seront les grandes firmes comme Monsanto. Mais qu’importe, puisqu’il s’agit de notre santé et de la protection de l’environnement ! Ces produits ont suffisamment fait de dégâts et pourtant…

Un reportage lui a d’ailleurs été consacré sur La Chaine Parlementaire (LCP). On vous laisse le découvrir :

Et après ça, tu crois toujours ceux qui prétendent nous gouverner ? Ils n’en ont rien à faire de nous, ils se contentent de remplir leurs poches, y compris avec nos impôts !

L’État et les chaussettes !

L’État et les chaussettes !

C’est ici :
http://www.legorafi.fr/2016/08/29/le-conseil-detat-valide-les-arretes-municipaux-contre-ceux-qui-portent-des-chaussettes-avec-leurs-sandales/

Si tu ne réussis pas à lire, voici le contenu de cet article :

Le conseil d’État valide les arrêtés municipaux contre ceux qui portent des chaussettes avec leurs sandales

La nouvelle est tombée ce matin et confirme que les arrêtés pris par les villes sont légaux et ceux qui mettent des chaussettes avec leurs sandales pourront être verbalisés.

« C’est une belle victoire pour la salubrité publique », explique l’un des premiers maires à avoir pris cet arrêté. « On m’a beaucoup critiqué mais voilà, franchement, les gens qui mettent des chaussettes avec leur sandales, ils ne sont pas comme nous, c’est tout », affirme-t-il dans le Figaro. « Mes concitoyens peuvent désormais sortir dans la rue sans avoir peur d’être agressés visuellement et olfactivement par des chaussettes écrasées par la chaleur estivale dans les lanières de cuir ».

Un arrêté pris suite à plusieurs signalements de vacanciers qui portaient de manière ostentatoire leurs chaussettes avec leurs sandales, et ce sans prendre note du bon goût vestimentaire en vigueur. « Je porte des chaussettes avec mes sandales, mes enfants aussi, c’est mon droit, personne n’a le droit de me dire ce que je dois mettre sur mes pieds », se justifie Éric, qui a été verbalisé. Il a contacté une association des droits de l’homme qui a porté la chose devant le Conseil d’État.

Mais, avec cette décision, Éric et tous les adeptes déviants de cette pratique d’un autre âge doivent désormais avoir bien en tête que la France ne transigera plus avec de telles pratiques. « On voulait aussi leur donner des claques mais ça le Conseil d’État a dit que c’était pas possible quand même », regrette le maire.

 

Je me demandais à quoi servait le Conseil d’État ; maintenant, je sais  !

Guy

Que dis-tu de ça ?

Que dis-tu de ça ?

Publié par Rosaly le 10 novembre 2017

Poser cette question n’est pas aussi saugrenu que d’aucuns pourraient le penser, car l’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Cette invasion de l’Occident, planifiée par les fossoyeurs de l’Europe, fait resurgir un antisémitisme violent et des mouvements politiques nostalgiques d‘un passé peu glorieux.

Ainsi, en Italie le mouvement, CasaPound, centre social d’inspiration nationaliste-révolutionnaire et néofasciste, progresse et ses troupes défilent librement à Rome, après être restées longtemps dans l’ombre.

Le mouvement se définit comme suit :

ˮCasaPound est un élan social, un espoir de reconquête, une avant-garde de la pensée. C’est le bouclier et l’épée d’un peuple trahi et humilié, vendu et qui continue à se trahir lui-même. C’est de l’art, de la culture, un devoir social – en un mot la vie – dans un monde agonisant et plastifié.ˮ

Leur symbole est la tortue.

Politique migratoire insensée, injustice sociale envers les Italiens de souche, laxisme de la justice et des Autorités face à la montée de la violence et de l’insécurité, dégradation des villes, de l’enseignement, chômage en expansion. Tous ces facteurs contribuent à la progression du centre-droit, mais aussi du mouvement néofasciste CasaPound.

Un remake des années vingt serait-il un marche ?

Revenons brièvement en arrière.

La Grande Guerre s’est achevée en Europe centrale et orientale dans un climat d’apocalypse.

En Russie, la prise de pouvoir par les bolcheviques se traduisit par une guerre civile et l’oppression brutale des paysans. Famines et massacres à grande échelle se suivirent.

En Allemagne, notamment à Munich et Berlin, des groupuscules communistes essayèrent de prendre le pouvoir par la force avant d’être éliminés par leurs adversaires.

En Hongrie, un agitateur communiste, Béla Kun, installe une dictature sanglante qui, heureusement, ne dura que trois mois avant d’être renversée par l’intervention de l’armée blanche roumaine.

Ces précédents dramatiques divisèrent les partis socialistes de toute l’Europe sur l’opportunité de soutenir le parti de Lénine. Les déshérités et les aigris de la guerre eurent beau mettre en doute la démocratie parlementaire, ils ne se décidèrent pas pour autant à rallier le bolchevisme et furent prêts à suivre le premier leader qui leur offrirait une alternative…

Et le premier homme providentiel de cette sorte apparut en Italie. C’était un ancien leader socialiste du nom de Benito Mussolini.

Il prôna le dépassement de la démocratie et préconisa, pour contrer le bolchevisme, un système autoritaire appelé « fascisme » fondé sur le culte de la Nation et la coopération entre les classes sociales.

De nos jours, les nostalgiques de Mussolini se retrouvent dans le mouvement de CasaPound, pour qui l’ère mussolinienne représentait une Italie de l’excellence.

Les résultats des élections municipales partielles de dimanche dernier furent un désaveu pour le parti au pouvoir, le Pd, immigrationniste et pro-islam. Par contre, ils marquèrent une nette progression des candidats de l’union entre Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi et la Ligue du Nord de Matteo Salvini, eurosceptique et anti-immigration. Cette coalition, qui s’était montrée très critique pendant la campagne envers la politique d’ouverture et d’accueil des migrants menée par Rome, remporta 14 chefs-lieux.

Le mouvement néofasciste Casa Pound, quant à lui, frôla les 10% à Ostia, ville balnéaire proche de Rome, lors des élections municipales partielles de dimanche dernier.

Invité à commenter le succès de son parti sur Radio24 dans l’émission La Zanzara, Fabrizio Bracconeri, acteur et ex- animateur de télévision a exprimé ses idées sans langue de bois et sans être censuré. Et pourtant, il ne s’est pas montré très tendre envers les musulmans présents en Italie.

“Je veux la grande coalition noire : Casa Pound, Forza Nuova et les autres …

Quand nous serons tous ensemble, nous ferons un nettoyage complet de toute l’Italie et nous expulserons tous les gens non autorisés à rester dans ce pays. Nous chasserons tous les musulmans.

Même les Italiens convertis à l’islam seront chassés. Les mosquées doivent être bombardées et rasées au sol, comme eux font avec les églises.

A la place des mosquées, des prisons devront être construites. Nous n’agirons pas comme les égorgeurs et les coupeurs de têtes, les tueurs aux voitures et camionnettes bélier. Mais nous les chasserons, nous les renverrons chez eux, là d’où ils sont venus, d’Arabie, de la Tunisie, du Maroc, etc. Ceux qui viennent chez nous sont de la m…e.

Les musulmans n’ont dans leur tête que leur maudit coran, qui doit être déchiré … un livre écrit par des déments… où il est permis de s’accoupler avec un bébé de 9 mois et avoir des rapports sexuels avec des animaux ».

Né en 2003, le mouvement Casa Pound se développe officiellement sur trois lignes précises : la souveraineté nationale, l’autonomie européenne et la justice sociale.

Dans le domaine social, Casapound lutte pour obtenir la préférence nationale dans le logement, vient en aide aux familles italiennes en difficulté. Un service de protection civile volontaire a aussi été créé au sein de Casapound chargé d’aider les Italiens les plus démunis.

En Italie, comme ailleurs en Occident, les migrants sont privilégiés au détriment des autochtones, ce qui ne va pas sans créer un sentiment d’injustice et de révolte au sein de la population.

Ainsi, seulement 33% des logements sociaux sont attribués aux familles pauvres italiennes, contre 70% aux migrants.

ˮ C’est une preuve supplémentaire que notre système social pénalise lourdement les Italiens démunis ˮ à fait noter Silvia Sardone, conseillère communale de Forza Italia. Dans une ville comme Milan, d’autres injustices s’accumulent dans des disproportions absurdes : 70% des subsides destinés aux familles en difficulté sont octroyés aux migrants, ainsi que 50% des bourses de travail. ˮ

(Les bourses de travail sont un outil d’aide économique qui permet un emploi temporaire dans des conditions «protégées», dans le but d’aider la personne à travailler.)

L’attitude pro-islam du parti au pouvoir (Pd) facilite également la montée de CasaPound.

Pluralisme à sens unique

La ville de Milan censure le livre de Magdi Cristiano Allam, cet auteur et journaliste italien,d’origine égyptienne, ancien musulman converti au christianisme, qui lutte sans répit contre l’islamisation de l’Italie au risque de sa vie et ne cesse de mettre en garde les Italiens contre les dangers mortels de l’hydre islamique.

Son livre ˮ Maometto e il suo Allahˮ serait trop radical selon les Autorités.

Le pluralisme est garanti, à condition d’être de gauche et d’exprimer des idées ˮ justesˮ, politiquement correctes. Les convictions de Magdi Cristiano Allam sont inopportunes pour le maire de Milan, dès lors il n’a pas reçu l’autorisation de louer une salle pour présenter son livre, car offensant pour la communauté musulmane, à qui le maire doit son élection.

Par contre, dimanche prochain, le centre islamique de Sesto San Giovanni, une commune de Milan, organisera une conférence sur les objectifs de la charia …

Le Maire de Sesto s’y est opposé, mais le Pd a défendu « la pleine liberté d’organiser des ˮ initiatives culturelles.ˮ

Le Centre islamique est connu pour avoir projeté la construction de la plus grande mosquée de Lombardie via Luini. Projet annulé depuis par le maire Di Stefano (Forza Italia) nouvellement élu.

Il ne voulait pas que cette méga mosquée devienne le centre d’attraction de tout l’islam milanais. Le maire s’est dit consterné et préoccupé par la tenue d’une conférence sur les objectifs de la charia, réunissant plusieurs imams et transmise sur Internet.

ˮ J’estime grave qu’il puisse y avoir de telles conférences avec Hamza Piccardo. Il n’est pas tolérable que l’on discute de la charia, surtout en ce moment historique. Comment peut-on qualifier le centre islamique milanais de modéré, alors qu’il organise un tel évènement. Piccardo (un Italien converti à l’islam) a des idées discutables. Il s’est récemment publiquement prononcé en faveur de la polygamie, la qualifiant de droit civilˮ. L’Italie doit s’adapter aux traditions barbares de l’islam. Ne pas s’y soumettre serait une offense envers la communauté musulmane et lui nier ses droits civils islamiques. Quoi de plus normal en Occident de moins en moins chrétien mais de plus en plus islamique ! Les Européens doivent apprendre humblement à s’incliner devant la loi d’Allah, l’UE et ses acolytes l’exigent pour leur bien, cela va de soi.

Hamza Piccardo est l’un des fondateurs de l’Ucoii, l’Union des communautés islamiques d’Italie, considérée comme une émanation des Frères musulmans. Il est l’un des signataires du pacte national pour l’islam italien et s’active à la création d’un parti islamique italien.

ˮDevant ces nouvelles prises de position du centre islamique, je revendique le choix de mon administration de dire non à la grande mosquée. Si ces espaces servent à organiser des conférences sur la charia, invitant des personnages, qui n’ont jamais caché leurs positions radicales, c’est notre devoir de nous y opposer par tous les moyens.ˮ a déclaré le maire de Sesto.

Le Pd est toujours resté étrangement muet sur les déclarations extrémistes du centre islamique de Milan.

Le secrétaire de la Lega lombarda, Paolo Grimoldi, après avoir défini la tenue de la conférence comme ˮ grave et inquiétante ˮ a ajouté : ˮ C’est cela l’islam modéré d’Italie ?ˮ

En Allemagne, des Allemands fuient les joies du mutliculturalisme forcé.

Depuis 2015, l’Allemagne a accueilli près d’un million et demi de demandeurs d’asile, et a dépensé 20 milliards d’euros pour héberger et former les réfugiés. Or certains compatriotes d’Angela Merkel trouvent que leur gouvernement « ferait mieux d’augmenter les retraites au lieu d’aider les migrants.

Paradoxe de notre temps, il se développe une nouvelle forme d’immigration en vue de fuir l’immigration musulmane, qui détruit l’Allemagne.

Plus d’un million et demi d’Allemands, hautement qualifiés pour la plupart, ont quitté l’Allemagne au cours des dix dernières années. — Die Welt.

Ils sont remplacés par des illettrés, des gens peu qualifiés, en provenance du Moyen Orient et d’Afrique. En Allemagne, le nombre de migrants au chômage atteint un chiffre record. Le rêve de Merkel de voir les “réfugiés” remplacer la main d’œuvre vieillissante allemande s’évanouit en fumée. Souvenez-vous de cette phrase magique: les « réfugiés » sont une chance pour l’Europe.

« Ce que nous apportent les réfugiés est plus précieux que l’or » avait assuré Martin Schulz à ses compatriotes, assistant médusés à l’invasion de leur pays. Les Allemands le constatent jour après jour de visu.

. La criminalité des migrants ne cesse de croître en Allemagne, notamment une épidémie de viols et d’agressions sexuelles. La migration de masse accélère également l’islamisation de l’Allemagne. Nombre d’Allemands semblent perdre tout espoir sur l’avenir de leur pays.

. ˮ Nous réfugiés… ne voulons pas vivre dans le même pays que vous. Vous pouvez quitter l’Allemagne, et même vous devriez le faire. Et s’il vous plaît prenez la Saxe et Alternative pour l’Allemagne (Afd) avec vous…. Pourquoi n’allez-vous pas dans un autre pays ? On en a assez de vous !ˮ — Aras Bacho, migrant syrien, 18 ans, Der Freitag, octobre 2016.

. Un agent immobilier d’une ville située près du lac Balaton, un lieu de villégiature populaire à l’ouest de la Hongrie, affirme que 80% des Allemands qui ont pris le parti de quitter l’Allemagne, invoquent la crise des migrants.

. ˮ Je crois que l’islam ne fait pas partie de l’Allemagne. Je le considère comme une entité étrangère qui apporte à l’Occident plus de problèmes que de solutions. À mon avis, nombre d’adeptes de cette religion sont impolis, exigeants et méprisent l’Allemagne ˮ. Un citoyen allemand émigré, dans une ˮ Lettre ouverte au gouvernement allemandˮ.

De plus en plus d’Allemands s’installent en Hongrie autour du lac Balaton pour retrouver un quotidien dépourvu des joies du multiculturalisme forcé.

ˮ La Hongrie est l’une des dernières régions d’Europe sans migrants ˮ a déclaré fièrement le PM hongrois Victor Orban. Et cela attire les Allemands qui viennent ˮs’y réfugier.ˮ et non seulement les Allemands…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Incroyable ! Connais-tu une « 0,2 personne » ?

Décidément, la télévision est une incomparable source d’inspiration pour qui fait attention, comme moi, à ce qui se passe sur ce curieux écran qu’est un poste de télévision.

Olivet, mon lieu de résidence, est proche d’Orléans. C’est dire que la télévision régionale dont nous bénéficions est « France3-Centre » ; et là, il s’en passe !

Figure toi qu’hier matin,  mon poste de télé m’a infligé un reportage sur quelque chose qui devrait être intéressant, à mon avis, à savoir le covoiturage d’entreprise à Orléans.

Il s’agit, à ce que j’ai compris, d’une expérience destinée d’une part à fluidifier la circulation autour de l’agglomération au moment des départs et retours du boulot, d’autre part de réaliser des économies dans tous les domaines, y compris celui de la pollution atmosphérique.

Il y a d’autres avantages mais là n’étant pas mon propos, je ne m’étendrai pas dessus.

Qu’est-ce que j’apprends ? Sorti tout droit de la bouche du journaleux qui présentait la chose, qu’il y avait en moyenne 1,2 personne par voiture.

Putain, tu crois qu’il a réfléchi avant de l’ouvrir, celui-là ?

Moi, dans toutes les voitures que j’ai eues, ou bien il y avait une seule personne, ou deux ou quatre, en moyenne, mais je te jure que je n’ai jamais vu pénétrer dans mon carrosse momentané « zéro virgule deux » personne. De quoi ou plutôt de qui s’agit-il ? D’un nain non seulement manchot et cul de jatte mais qui, de plus, s’est vu interpréter, en « direct live » comme on le dit maintenant et très subversivement dans tous les postes, un solo de « massacre à la tronçonneuse » dont il a été l’unique victime et qui l’a littéralement réduit ?

Je te jure qu’il y a des journaleux qui, comme me le disait il y a fort longtemps un ami, feraient bien de ne pas parler la bouche grande ouverte !

Mais ça les démange tellement de l’ouvrir !

Guy

 

Mon « coup de gueule » du dimanche 5 novembre 2017

Mon « coup de gueule » du dimanche 5 novembre 2017

Il n’y a pas si longtemps je regardais l’émission matinale d’information de LCI grâce à mon poste de télévision, bien sûr.

Une jeune femme expliquait l’évolution  météorologique future de ce dimanche.

Alors qu’elle demandait, face à la caméra qui la filmait :
« Vous voulez les températures, peut-être ? »,
une brutale interruption de son image la remplaça par un écran de publicité.

Je trouve ça inadmissible, cela fait partie des mille et une choses du quotidien qui prouvent à quel point la télévision manque totalement de respect et de savoir-vivre à l’égard des téléspectateurs.

LCI, c’est-à-dire le groupe TF1 devrait pourtant savoir que ce sont eux qui font bouillir la marmite de ces chaînes, non ?

Vous objecterez que lorsqu’on se rend compte de la manière dont les ministres, les députés (censés nous représenter directement), les sénateurs (qui nous représentent indirectement) et beaucoup d’autres inutiles de ce genre se moquent complètement de nous, quand ils ne nous considèrent pas comme des fainéants, si vous voyez de qui je parle, la voie est grande ouverte.

Ce n’est pas une raison, à mon avis !

La politesse reste une donnée fondamentale des rapports entre les humains.

Guy