Voilà une remarque honnête à l’égard du « réchauffement climatique ».

L’iceberg « D28 » s’est détaché de l’est du continent entre le 24 et le 25 septembre. Malgré sa taille impressionnante, il s’agit d’un conséquence normale du cycle des calottes.01 oct. 10:59 – La rédaction de LCI

« C’est délicat à expliquer car on ne veut pas que les gens croient que le changement climatique n’existe pas. Mais cet événement n’est pas un signe de changement climatique », explique la glaciologue américaine Helen Amanda Fricker. Cet « événement » en question, c’est le détachement d’un iceberg exceptionnellement grand à l’est de l’Antarctique. Avec 1.582 km², soit 15 fois la superficie de Paris, et 210 mètres d’épaisseur, cet iceberg baptisé « D28 » contient selon la scientifique 315 milliards de tonnes de glaces.

« D28 » s’est détaché de la barrière de glace d’Amery, sur l’est de l’Antarctique, entre le 24 et le 25 septembre, selon les observations de deux satellites, l’un européen et l’autre de la Nasa. Le phénomène est normal et fait partie du cycle naturel des barrières de glace, qui sont le prolongement de la calotte glaciaire sur l’eau.

Guy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *