« Sacré Christophe ! » (partie 06)

This entry is part 8 of 28 in the series sacre-christophe

« Sacré Christophe ! » (partie 06)

INTERLUDE.

C’est normal, ami lectrice, ami lecteur. Entre deux ludes, il doit y avoir un interlude ! Raison de plus entre le prélude et le lude !

Ne dis surtout pas que tu n’étais pas prévenu ! Mieux, car le terme de prévenu a des relents de V.L.I.C.S., si tu veux, tu as été averti !

L’interlude est une sorte de pause. Profitons-en pour faire rapidement le point, ce qui est parfaitement logique pour découvrir un monde qui ne figure encore sur aucune carte, à l’aide de navires qui n’ont que peu de moyens de s’orienter. Il est même nécessaire de le faire souvent !

Christophe Colomb était-il vraiment un menteur ? Il est permis d’en douter, puisqu’il n’était pas arracheur de dents. Il ne savait certainement pas que, quatre cent quatre vingt treize années avant lui, Leiv Eirikson, fils d’Eirik comme son nom l’indique, avait découvert un continent qu’il avait déjà failli appeler – tu as pu constater qu’il s’était retenu de justesse : « l’Amérique ».

Malheureusement pour des générations d’historiens, les Vikings, s’ils étaient d’extraordinaires marins, étaient beaucoup moins doués pour les écrits. Pour faire court, s’ils connaissaient l’ancre, ils ignoraient l’encre ! Il est même permis de penser (alors profites-en, puisque je t’y autorise !) que la plupart d’entre eux étaient des analphabètes.

Certes, la chose est difficile à entendre mais après tout, les Gaulois, nos ancêtres… Et les Gallo-romains, même mélangés-métissés-mixés, ne savaient pas tous lire dans le texte
« De bella Gallico », oeuvre maîtresse du célèbre Caïus Julius Caesar, plus connu sous son nom francisé de Jules César
(note 21 – à ce propos (pas de Jules, mais de ses écrits), as-tu remarqué combien les militaires ont une propension quasi irrésistible à écrire leurs souvenirs ? Est-ce par souci de passer à la postérité ? Est-ce par envie de laisser leur « marque » dans l’Histoire avec un H majuscule ? Est-ce pour faire croire aux pauvres civils que non seulement ils sont de grands stratèges mais aussi des gens de plume ? N’est-ce pas plutôt – oh les vilains! – pour que les futurs historiens s’imaginent qu’ils n’ont jamais commis aucune erreur ?
Quoiqu’il en soit, ça se remarque : as-tu compté le nombre total d’anciens troufions de métier qui ont été élus à l’Académie Française depuis sa création ? Incroyable !
Pour en revenir à Jules, unique objet de notre ressentiment, il a exagéré : écrire tout un best-seller scolaire (enfin, quand l’école était encore ce qu’elle devrait être) pour le simple plaisir de dire : « J’suis v’nu, j’ai vu, j’ai vaincu », c’est quand même pousser la parano un peu loin!)).

Personne, donc, n’a pu savoir que les Vikings avaient découvert l’Amérique bien avant le Christophe qui, s’il ne fut pas menteur – et ce n’est pas encore prouvé – était tout de même un curieux type, un peu mythomane.

Dès maintenant, tu peux te préparer : ainsi que tu le découvriras dans la première partie du « Lude », intitulée pour cette raison « Lude I » – et ne me fais pas l’injure de confondre avec ces petits génies des bois sous prétexte que tu es enrhumé(e) – personne ne sait exactement qui a été Christophe Colomb avant de découvrir l’Amérique pour la seconde fois. Puisque personne ne le sait, pourquoi se contenter des seules hypothèses communément admises ? J’en ai trouvé d’autres, largement aussi probantes que celles qui circulent couramment … et tu verras que la démonstration est d’une logique parfaite.

Grâce à moi, tu pourras choisir « ton » Christophe Colomb ! Et songe que j’en ai encore un en réserve ! Celui-là, si je l’avais sorti, il aurait fait encore plus de bruit que le cinquième !

Allez, fin de l’interlude ! Le maestro reprend sa baguette. il la lève pour un mouvement en trois parties, « Lude I », « Lude II » et « Lude III ».

On ne bouge plus, on se tait ! Et on lit !

LUDE

Te voici donc, amie lectrice, ami lecteur, devant la partie la plus importante de cet ouvrage remarquable, qui apporte une pierre inoubliable à la connaissance de l’histoire de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Réfléchis. Il te faut maintenant savoir trois choses :

1 – qui était exactement Christophe Colomb (« Lude I ») ;

2 – comment il est parti (« Lude II ») ;

3 – comment s’est déroulé son voyage (« Lude III »).

Je te propose d’abord de découvrir qui était Christophe Colomb. Pour ce faire, dépêches-toi de lire la suite.

À suivre, bien entendu. La suite, logiquement comme d’habitude, s’intitulera : « sacre—christophe—partie—07»

Guy

Series Navigation<< « Sacré Christophe ! » (partie 05)« Sacré Christophe ! » (partie 07) >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *