À propos de mon premier « vrai roman » (suite 11)

This entry is part 12 of 18 in the series maitre-de-l-eau

À propos de mon premier « vrai roman » (suite 11)

Une petite précision d’abord : je suis parti en vacances en Vendée, comme beaucoup de gens que je connais dans ma région.

Pour cette rentrée, je vais te rappeler un certain nombre de choses :

1 – le titre de mon livre : il s’agit toujours du « Maître de l’eau » ;

2 – les personnages principaux sont les suivants :

– André Boulaur, PDG de la « société internationale des eaux », plus communément dénommée S.I.E. ; il s’intéresse de très près à tout ce qui est réalisé dans le domaine des recherches sur l’eau parce qu’il cherche à trouver un moyen dont je te parlerai plus tard ;

– Francis Colpo, alias « le savant fou », dont tous les travaux vont être finalement sponsorisés par André Boulaur ;

– Luc Lavignac, journaliste indépendant, ami de Françoise Essey, veuve et parrain de son fils Lucas. Lui aussi est très curieux et cette curiosité va l’entraîner dans une aventure inattendue ;

3 – autour de ces personnes gravitent un certain nombre d’individus au rôle plus ou moins important dans l’histoire, tu t’en rendras compte.

4 – l’histoire à proprement parler est fondée sur ce que le défunt Jacques Benveniste a nommé « la mémoire de l’eau », concept qui fait encore aujourd’hui l’objet de recherches approfondies.

5 – je pense rester assez succinct à propos de l’histoire à proprement parler, puisque c’est elle qui fera l’objet de cet ouvrage.

A la semaine prochaine,

Guy

Series Navigation<< À propos de mon premier « vrai roman » (suite 10)À propos de mon premier « vrai roman » (suite 12) >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *